Notre projet

Terres d’essentiels est un projet de vie, dont le but est un retour à l’essentiel : une culture paysanne de produits sains au moyen d’une combinaison de méthodes ancestrales pratiquées à travers le monde, simples mais efficaces, qui respectent et s’intègrent à l’environnement, associé à la création de lien social.

Ce projet prend place dans l’arrière-pays de Nice, sur la commune de Roquebillière (vallée de la Vésubie, aux portes du Parc National du Mercantour). Cependant nous espérons inspirer au-delà du département, et accueillir à terme toute personne qui aurait envie de prendre part à notre aventure.

Santé, bien être et partage sont au cœur de notre projet

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui nous semble essentiel ?

 

1. Manger sain : spiruline et permaculture

Il s’agit de cultiver de la spiruline, du safran et des fruits rouges, sources de nos revenus, au sein d’un jardin comestible, travaillé de façon durable, économe en énergie et en eau, sur une bien plus petite surface que ce qu’il est coutume de pratiquer en monocultures, et surtout sans produits chimiques ni engins, grâce à une combinaison de techniques ancestrales permettant un excellent rendement, tout en s’intégrant à l’environnement local grâce à la permaculture et aux structures bioclimatiques qui font l’originalité de notre projet.

a) La spiruline, un « superaliment »

Références :

La spiruline : un superaliment, ouvrage du Dr Jean Dupire aux éditions Trédaniel

Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention, ouvrage du Dr Jean-Louis Vidalo aux éditions Broché

Site de la Fédération des Spiruliniers de France : www.spiruliniersdefrance.fr

 

 

Algue microscopique en forme de spirale, la spiruline est une des premières formes de vie sur Terre. Elle pousse naturellement en zone intertropicale, dans des lacs de faible profondeur, riches en carbonates et en oligo-éléments.

 

Les Aztèques consommaient de la spiruline, tout comme d’autres peuples à travers le monde et à travers les âges, car elle présente des qualités nutritionnelles remarquables, reconnues par la communauté scientifique. Aujourd’hui la France compte près de 150 producteurs de spiruline, ce qui ne suffit pas à répondre à la demande.

 

 

La spiruline contient plus de protéines, de fer, de bêta-carotène, de vitamine B12, d’acide gamma-linolénique qu’aucun autre aliment connu. De plus, ses nutriments sont hautement assimilables du fait de sa structure bactérienne.

Notre projet
Notre projet
Notre projet
Notre projet

La culture de spiruline présente en outre des avantages environnementaux :

 

Sa culture requiert 10 fois moins d'eau que n'importe quelle autre culture, pour un rendement protéique à l’hectare (30 à 50 tonnes) quinze fois supérieur au Soja (2,5 tonnes).

 

Elle nécessite 20 fois moins d’eau que pour la culture céréalière, et 100 fois moins que l’élevage pour un rendement protéique 100 fois supérieur (0,16 tonne de protéines à l’hectare pour l’élevage). Son séchage est effectué à moins de 60°C, en séchoir solaire, et son conditionnement est fait sans conservateur, ni colorant (pour sa forme fraîche et paillettes en culture paysanne NDLR).

 

La spiruline est cultivée sans aucun fongicide, herbicide, pesticide. Culture hors sol, elle ne provoque aucune nuisance sur l'environnement. Son rendement à l'hectare est très élevé. Grande productrice d'oxygène, la culture n'émet pas de gaz à effet de serre, au contraire elle consomme 40 tonnes de CO2 par hectare et par an.

Pour en savoir plus sur la spiruline, rendez-vous sur le site de la Fédération des Spiruliniers de France, un site très complet qui compile les informations et reportages sur le sujet : www.spiruliniersdefrance.fr.

 

 

b) Jardin comestible permaculturel

 

Nous développerons conjointement un jardin permaculturel, c’est-à-dire la culture de fruits et légumes au moyen de systèmes s’inspirant de l’écologie naturelle (biomimétisme), et donc basée sur la bio-diversité, l’association synergique d’espèces adaptées au milieu de culture. C’est un mode de production agricole durable, très économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible.

 

La permaculture se fera principalement en pleine terre, en cultivant des fruits et légumes adaptés à l’environnement du terrain, et en favorisant les variétés anciennes. Nous réaliserons une partie des cultures sous serres bioclimatiques (voir paragraphe Eco-constructions), notamment pour les plants et quelques espèces qui doivent être protégées des intempéries.

Concept d'une ferme en permaculture et buttes permacolesConcept d'une ferme en permaculture et buttes permacoles

Concept d'une ferme en permaculture et buttes permacoles

Enfin, nous comptons faire profiter notre jardin des bienfaits que nous offrent les poissons grâce à l’aquaponie, forme d’aquaculture intégrée et ancestrale qui associe une culture de végétaux en symbiose avec l'élevage de poissons (quelques uns dans notre cas, pour la consommation du foyer). Ce sont les déjections des poissons qui servent d'engrais pour le végétal cultivé.

 

i Encore pratiquée en Asie, elle fait l’objet d’un regain d’intérêt en Occident en raison des solutions qu’elle apporte pour produire avec un excellent rendement des aliments sains, sans polluer l’environnement.

 

Tout ceci prendra des années à être mis en place et à être productif. La spiruline restera notre cœur d’activité commerçante. L’éventuel surplus de production maraîchère sera vendu localement sur le marché de Roquebillière.

 

2. Vivre proche de la nature

 

Dans cette société « hyper-connectée », il nous paraît fondamental de nous reconnecter à l’essentiel : la nature. Vivre simplement, prendre le temps d’apprécier les bonnes choses qu’elle nous offre et qui nous confèrent un bien être inestimable, dont nous souhaitons faire profiter les personnes qui voudront faire une halte pour s’intéresser à nos expériences, et partager les leurs.

 

Nous nous contenterons de cultiver ce qui nous sera nécessaire pour vivre humblement, et dont nous aurons le temps de prendre soin. Nous pensons que la recherche de croissance et d’enrichissement est délétère. Notre bonheur tient à peu de choses, qui ne s’achètent pas.

 

Nous réalisons les constructions dont nous avons besoin en auto-construction, en appliquant autant que possible des méthodes et moyens qui respectent l’environnement pour un résultat qui s’intègre harmonieusement au paysage. Nous suivons les formations en auto-construction proposées par l’association A.P.T.E. (Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques), de sorte à composer au maximum avec les matériaux locaux ou de récupération, et à mettre au mieux à profit notre environnement : utiliser la géothermie passive, les énergies renouvelables et notamment le solaire thermique, font partie de notre projet.

 

Le site de l’Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques fourmille d’informations et de fiches techniques, fruit d’années d’expériences mis généreusement à disposition des internautes. Jetez-y un œil : http://www.apte-asso.org/. Vous pouvez soutenir leur action en adhérant, pour 10 euros seulement. Merci pour eux !

 

3. Participer au développement local

 

Favoriser les circuits courts et donc la vente directe à l’échelle locale nous paraît être une évidente nécessité, à la fois pour nous affranchir des industriels, et pour retrouver le bon goût des aliments, en offrant la possibilité aux consommateurs de connaître leurs producteurs et la qualité des produits, sans avoir à faire les frais d’intermédiaires ni de packagings coûteux et polluants ! Vendre au juste prix pour tous est un de nos engagements.

Enfin, organiser des animations et projets pédagogiques dans notre vallée contribuera à préserver son dynamisme.

 

4. Contribuer à l’émancipation des petits et des grands

 

Il nous tient à cœur de partager nos expériences avec les plus jeunes, d’éveiller leur curiosité, de les aider peut être à découvrir leur talent caché, en tout cas de les aider à s’épanouir, au moyen de rencontres, de projets pédagogiques et ludiques. La nature est riche d’enseignements concrets, certainement plus motivants et porteurs de sens que les bancs de l'école, pour les plus petits comme pour les plus grands d’entre nous ! Favoriser les échanges intergénérationnels est aussi fondamental, et bénéfique pour chacun : nous avons tous à apprendre les uns des autres. C’est l’école du bon sens.

 

En résumé, un projet agro-responsable dans l’air du temps !

 

ü Productions artisanales de haute qualité

 

       Ä petite échelle mais excellent rendement

Notre projetNotre projet

Ä produits élaborés à partir de souches naturelles, non OGM, cultivées sans pesticides, à l’abri des pollutions, sans traitement dénaturant

 

ü Respectueuses de l'environnement 

 

    Ä cultures sans pesticide

 

    Ä faible consommation d’eau (respect du cycle de l’eau)

 

    Ä faible consommation d’énergie (énergies renouvelables)

 

    Ä systèmes vertueux qui imitent la nature

 

ü Soucieuses de la beauté du paysage

 

    Ä les modifications du terrain nécessaires à l’implantation des structures (de                 petite taille) seront réalisées de façon à s’intégrer au mieux au paysage

 

Ä embellissement paysager par la pratique de l’art horticole en permaculture

 

ü Favorisant une dynamique économique et sociale plus juste

 

    Ä du fait de la taille humaine de notre ferme,

 

    Ä de la destination locale de nos produits,

 

    Ä de notre engagement à partager nos expériences et à sensibiliser à une                     production et une consommation responsables

 

 

Consommateurs de santé, Cultivateurs de simplicité !

 

Pour l’heure, notre objectif est de cultiver la spiruline d’ici les prochaines semaines afin de pouvoir en proposer sur le marché de Roquebillière dès cet été.

Repost 0