Articles avec #notre installation agricole tag

Publié le 17 Août 2017

L’objectif de créer 300 m2 de bassins sous serres ainsi qu’un laboratoire de conditionnement de la spiruline en quelques mois seulement, tout en auto-construction, est ambitieux. Nous aurions aimé être présents sur le marché de Roquebillière dès le mois de juin pour vous proposer notre spiruline, mais la réalité des journées inextensibles de 24h, et les incontournables contretemps que l’on ne veut envisager, nous amènent déjà à la deuxième moitié du mois d’août. La chaleur augmente la pénibilité du travail, mais nous tenons bon ! Hervé en particulier brave la canicule jour après jour avec pour seul objectif : proposer notre spiruline sur le petit marché rural de Roquebillière avant la fin de l’été. Vous êtes nombreux à prendre des nouvelles de l’avancée des travaux, impatients de goûter notre production, et cela nous encourage considérablement à faire tout notre possible pour remplir l’objectif annoncé.

Bassin d'ensemencement de la spiruline (9 m2)Bassin d'ensemencement de la spiruline (9 m2)

Bassin d'ensemencement de la spiruline (9 m2)

Pour l’heure, notre souche de spiruline se développe dans un petit bassin d’ensemencement de 9 m2, nous permettant dores et déjà de consommer notre spiruline fraîche, qui nous apporte l’énergie nécessaire pour supporter des journées de travail qui commencent généralement à 6h du matin pour se terminer vers 20h, lorsqu’il n’y a pas encore des commandes de matériel à préparer une fois la nuit venue…

Quand on aime, on ne compte pas !

Les travaux avancent, et la spiruline se développe dans le bassin d’ensemencementLes travaux avancent, et la spiruline se développe dans le bassin d’ensemencement

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 8 Août 2017

Vos messages de soutien, qu’ils soient électroniques ou de vive voix pour les personnes que nous avons le plaisir de côtoyer, sont autant de bouffées d’oxygène qui nous aident à poursuivre nos efforts d’installation, même par temps de canicule !

Plusieurs de nos contributeurs se sont étonnés de se voir remboursés de leur contribution à notre projet : c’est normal, c’est le principe du financement participatif, en tout cas sur Ulule, de rembourser les contributeurs si l’objectif fixé n’est pas atteint à la date limite de la campagne de financement. C’était bien notre cas, puisqu’au 10 juin nous avions atteint seulement 32% de notre objectif, soit 1953 € collectés sur les 6000 € visés. Par principe, Ulule considère que si l’objectif n’est pas atteint, alors le projet ne sera pas réalisé, et donc que l’argent versé par les contributeurs ne sera pas utilisé pour le projet qu’ils soutenaient, c’est pourquoi ils sont remboursés. Nous avons accepté ce principe que nous trouvons juste, même si nous continuons bel et bien à mettre en œuvre notre projet, en réalisant des structures moins performantes mais évolutives, et en puisant dans le budget dédié à permaculture, dont le lancement et le développement seront retardés. Donc soyez rassurés, NOUS REALISONS NOTRE PROJET, plus lentement mais sûrement !

Par ailleurs, si nous n’avons pas obtenu l’aide financière visée, nous bénéficions par contre d’une aide précieuse chaque fois que nous sollicitons un coup de main pour des étapes qui ne peuvent être réalisées à la force d’un seul homme. Nous avons également la chance de bénéficier de dons de matériel désuet, qui représente pour nous des économies et un gain de temps, tout en donnant une seconde vie à du matériel pourtant fonctionnel mais voué à la destruction ou réparable ou recyclable. Ce climat de solidarité nous aide à faire face aux moments difficiles, aux coups de fatigue et aux baisses de moral qui jalonnent un parcours d’installation. Nous tenons à remercier toutes ces personnes qui se reconnaîtront (en attendant de publier un article dans lequel figureront, avec leur accord, des photos).

 

Pour celles et ceux qui suivraient notre installation et envisageraient de se lancer dans un projet en recourant au financement participatif, nous pourrions donner les conseils suivants :

 

  1. Expliquer bien en amont à votre entourage proche (famille, amis) qu’il est le premier pilier de la campagne que vous envisagez de mener :
  • si votre entourage le plus proche ne contribue pas à votre projet, c’est qu’il n’est a priori pas convainquant et a fortiori des inconnus n’y contribueront pas plus ;
  • il est important qu’il comprenne que sa contribution dans les tous premiers jours de campagne est fondamental pour faire décoller votre collecte et pouvoir toucher d’autres personnes ;
  • sonder son entourage avant de se lancer dans une campagne pourrait permettre à la fois de fixer un objectif atteignable (généralement l’entourage proche permet d’atteindre 30% de l’objectif), et de vérifier que le projet est capable de mobiliser avant de se lancer dans un travail de campagne qui demande un investissement en temps conséquent

 

  1. Bien anticiper sa campagne, afin de pouvoir consacrer suffisamment de temps à son animation

 

  1. Eviter de lancer sa collecte pendant des élections ou tout autre événement de l’actualité qui ne laisserait pas de place à la publication votre projet

 

 

  1. Penser à proposer d’emblée des alternatives aux personnes qui ne voudraient pas contribuer en ligne, ou créer un compte Ulule pour contribuer, aux personnes peu versées dans la chose informatique ou qui n’auraient tout simplement pas accès à internet : ce n’est pas si rare, notamment en montagne !

 

N.B. : les personnes qui veulent vraiment participer au projet trouveront toujours un moyen de vous contacter ; vos alternatives peuvent aider les plus timides à contribuer, et surtout ne laisseront pas d’excuse aux personnes qui voudraient vous faire croire qu’elles voulaient participer mais… C’est aussi ça le financement participatif, il faut le savoir pour ne pas se décourager trop vite !

 

Quelle que soit l’issue de la collecte, il y aura de belles rencontres à la clé et c’est ce qui nous semble essentiel !

Encore merci à tous !!

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 12 Juin 2017

Nous n’avons pas atteint notre objectif : 1953 € collectés sur les 6000 € visés, soit 32% de notre objectif. Chacun des contributeurs va donc être remboursé du montant intégral de sa contribution.

Nous devons donc nous passer de ce financement pour concrétiser notre projet, en réalisant des structures moins performantes que prévues, que nous ferons évoluer au fil du temps en fonction des revenus générés par notre activité ; le pôle permaculture démarrera plus tard que prévu et à plus petite échelle, puisque nous devons puiser dans le budget qui y était alloué pour lancer la production de spiruline cet été. 

 

Le bilan de cette collecte en quelques chiffres :

 

40 jours de collecte

Notre campagne de financement participatif est terminée

21 contributeurs

 

120 personnes de notre entourage plus ou moins proche ont reçu directement le lien vers notre projet accompagné des explications sur le fonctionnement et les enjeux du financement participatif (parmi lesquelles des acteurs de l’administration agricole)

 

10 de ces 120 personnes ont contribué (dont aucune de l’administration agricole)

 

Le cap des 5 contributeurs, permettant au projet d’apparaître sur la page d’accueil d’Ulule a été atteint au bout de 4 jours (jusque là seules les personnes ayant le lien du projet pouvaient y accéder)

Notre campagne de financement participatif est terminée

D’après l’expérience d’Ulule, le montant moyen des contributions des proches des porteurs de projet est de 50 € / personne, et leur contribution globale représente au moins 20% de l’objectif visé, dans les premiers jours de la collecte, ce qui favorise ensuite la contribution des personnes extérieures à l’entourage des porteurs de projet.

 

Dans notre cas : 78 de ces 120 personnes, notre entourage proche, contribuant à hauteur de 30 € / personne, aurait permis de collecter 2340 € soit 39% de l’objectif fixé ; concrètement, 10 personnes ont contribué, pour un montant moyen de 95 €.

Notre campagne de financement participatif est terminée

Le cap des 20% a été atteint le 16ème jour de la collecte : 713 € de nos proches + 910 € de personnes extérieures.

 

11 des 21 contributeurs sont des personnes extérieures à notre entourage.

 

Nice Matin nous a oubliés… Malgré nos relances auprès du correspondant local et directement auprès de la rédaction, notre communiqué n’a pas été publié, et notre projet n’est donc resté visible que très localement. La période des élections n’était probablement pas propice au lancement de notre projet.

 

En bref :

 

Il faut avouer que nous avons eu un moment de découragement lorsque nous avons constaté que parmi les personnes manifestant de l’engouement pour notre projet, la plupart se contentaient de le diffuser autour d’elles, sans y contribuer elles-mêmes auparavant. Cela nous a d’autant plus affectés qu’il s’agissait de nos proches, famille et amis.

 

Nous n’avons pas eu de soutien de la part de l’association Les Potagers de la Vésubie, pas même une réponse à nos messages. Nous avions contribué à leur projet.

 

Cependant, nous avons été agréablement surpris de découvrir de généreux  soutiens en dehors de nos cercles de connaissances : notre premier contributeur nous était inconnu ! D’autres nous ont envoyé de gentils messages, et certains sont venus nous rendre visite sur le terrain, et outre leur généreuse contribution, leurs encouragements nous ont fait chaud au cœur. Leur leitmotiv est la joie de voir des jeunes motivés, se lancer dans un tel projet.

 

En conclusion

 

Nous avons voulu faire l’expérience du financement participatif : cela nous aura coûté des jours de travail, de réflexion, de préparation, de calculs, de montage et mise en ligne de la vidéo, sans nous permettre d’atteindre notre objectif. Cependant, ce travail n’aura pas été vain puisqu’il nous aura permis de faire la connaissance de quelques généreux ambassadeurs pour notre projet : c’est bien là l’essentiel !

 

Loin de nous décourager, nous œuvrons pour trouver des solutions afin de tenir notre objectif de proposer notre spiruline sur le marché de Roquebillière cet été. Nous ferons évoluer nos structures et nos cultures en fonction de nos revenus. Cela prendra le temps qu’il faudra, mais ce qui nous importe, c’est de mener à bien ce projet, coûte que coûte, en restant fidèles à nos valeurs.

 

Nous tenons encore une fois à remercier tous nos contributeurs, et nous espérons bien rencontrer celles et ceux d’entre vous avec qui nous n’avons pas encore eu l’occasion d’échanger de vive voix.

 

Enfin, nous ne manquerons pas d'alimenter ce blog pour vous donner des nouvelles de l'état de réalisation de notre projet, dès que nous pourrons souffler un peu. Car pour l'heure, nous avons encore du pain sur la planche !

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 9 Avril 2017

En attendant de vous présenter les étapes déjà réalisées de notre chantier, voici une vidéo qui explique l’étape de notre projet qui nous a semblée la plus longue et la plus difficile : la recherche de foncier ! Trouver un lieu pour nous installer n’a pas été chose aisée. C’est aujourd’hui chose faite, et nous sommes heureux de faire découvrir ce lieu à ceux qui ne le connaîtraient pas encore.

Voir les commentaires

Repost 0